Paroles d’enfants

, par  Florence , popularité : 51%

Quelques-uns des fruits récoltés : tantôt étonnants, tantôt simplement bons, très bons, voire délicieux...
En fin d’article, un bilan des ateliers par des enfants de grande section de maternelle — bilan de mai 2016 commenté.
Suivi d’extraits des bilans de juin 2017.

« Pourquoi il y a une bougie au centre ? A quoi sert la bougie ?
- A éclairer les idées...! »
CM2, école Toulouse Lautrec, 2017

***

« Le bonheur, c’est la vie quand on se sent pas mal.
- Avoir toujours ce que l’on veut, ça n’est pas bien...
- Avoir trop de choses, ça rend malheureux. »
CM1, école Taine, 2017

***

« Moi, c’est quelqu’un qui est dans mon corps. »
CE2, école Cézanne, 2014

***

« Philosopher, c’est parler pour enlever les soucis qu’on a à l’intérieur de nous... C’est discuter d’un sujet tous ensemble. »
CM1-CM2, école Chateaubriand, 2016

******

« - En fait on est pareils, on se tient tous debout — c’est notre différence avec les animaux.
- On est différents par les cheveux, leur couleur, leur longueur, le fait de porter des lunettes ou pas, et d’autres différences physiques – et ce n’est pas un problème.
- On est différents par la couleur de peau. Y en a qui sont noirs et c’est pas bien de les traiter [de les insulter].
- On est différents aussi par le caractère, la personnalité, méchant, gentil, mais au fond, tout le monde a un cœur et veut être gentil… Même si on se défend quand on nous embête, c’est en espérant ne plus être embêté plus tard, c’est pour avoir la paix.
- On est pareils aussi par le fait qu’on parle, qu’on pense, qu’on réfléchit…
- On l’a en commun avec tous les êtres humains.
- Et aussi, par l’évolution : tout le monde grandit, se développe.
- Y en a qui ne sont pas allés à l’école et qui ne savent pas ; ils ne réfléchissent pas ; ils n’ont pas la chance d’être allés à l’école.
- Moi, je suis pas d’accord : même s’ils savent pas faire des multiplications à deux chiffres, ils savent quand même des choses et ils réfléchissent.

- Si on était tous pareils, on ne pourrait pas se reconnaître, on aurait tous le même prénom… Par exemple, une mère qui appelle son enfant ne pourrait pas savoir si celui qui vient est son enfant ou pas. »
CE2-CM1, école Taine, 2015

« Une différence entre les humains et les animaux est le rapport au temps, qu’on découpe en années, mois, semaines ; les animaux vivent plus avec la nature, avec le rythme des saisons. »

« Un raciste, c’est quelqu’un qui n’aime pas, qui n’accepte pas les différences des étrangers.
- Il se croit supérieur ; il veut que tout le monde soit comme lui. »
CM1, école Taine, 2017

*******

« Quand on est méchant, on est malheureux. »
GS, école Bossuet, 2016

« On le sait dans notre tête, que c’est pas bien de voler. »
GS, école Saint-Exupéry, 2015

*******

« - Ça fait peur de penser à la mort, parce qu’on va aller sous la terre, et qu’on sera tout seul...
- Mais si on est marié, notre femme sera enterrée avec nous, on ne sera plus tout seul. » CM1-CM2, école B. Vian, 2016

« Les cailloux, ça meurt pas, parce que c’est pas vivant. »
CM1-CM2, école B. Vian, 2016

« - Tout le monde va mourir, à un moment ou un autre...
- Mais même si on meurt, la vie continue, par les générations...
- Avec la mort, tout est éteint en nous.
- La mort, ça concerne tous les êtres vivants.
- Quand on tue un mouton, mon père dit qu’il y a deux âmes, une qui monte au ciel, une qui meurt, l’émotionnelle.
- C’est quoi une âme ?
- C’est la partie de nous qui est invisible... Par quoi on pense et on ressent. »
CM1-CM2, école Chateaubriand, 2016

*******

« Être amoureux, c’est comme un rêve...ça fait des étincelles... Le cœur bat trop fort... On peut avoir envie que tout le monde le sache.. On a envie d’impressionner la personne... On lui trouve beaucoup de qualités... On a envie de lui faire des cadeaux... » CM1-CM2, école Verhaeren, 2016

*******

« Quand on est bébé, on fait des caprices, par exemple on veut ce bonbon-là et pas un autre... Plus grand, on prend n’importe quel bonbon. »
CM1-CM2, école Verhaeren, 2016

« - Ça nous fait grandir de savoir lire.
- Apprendre, ça nous empêche de rester petit dans notre tête.
- Grandir dans sa tête, ça veut dire réfléchir, c’est être intelligent. »
CP, école C. Bernard, 2016

« Apprendre, c’est grandir mentalement. »
CM1-CM2, école Verhaeren, 2016

*******

« - C’est la pensée qui choisit les mots... Avant de parler, on réfléchit...
- L’intelligence, c’est notre meilleure compétence. »
CM, école B. Vian, 2016

« Parler, c’est par l’esprit... On pense avant. »
MS-GS, école Taine, 2015

*******

« Non, on ne peut pas être ami avec un animal, parce qu’on peut pas se parler, on peut pas se disputer. »
CP, école Claude Bernard, 2016

« - Quand on est triste, quand on a du chagrin, regarder un beau paysage, ça rend heureux.
- La nature, ça rend heureux parce que c’est beau. »
CM, école B. Vian, 2016

*******

*Comment des enfants de 5 ans perçoivent, vivent les ateliers de philosophie ?
Petit bilan oral de mi-mai 2016, par les enfants de grande section de maternelle de l’école Bossuet, qui ont bénéficié de sept ateliers cette année (un par quinzaine) :
« - Moi : Comment vous avez trouvé les ateliers philo ?
- Eux : Bien (plusieurs enfants).
- Qu’est-ce qui vous a plu dans les ateliers philo ?
- Les histoires
- Jouer
- Travailler

- C’est entre « jouer » et « travailler » les ateliers philo ?
- C’est parler
- Et parler, qu’est-ce que ça apporte ?
- Ça fait penser
(Et avec une joie bien perceptible)
- Après, on a plein de choses dans la tête et on s’en souvient. »

Du haut de leurs 5 ans, les enfants paraissent bien conscients du fait que philosopher permet d’éprouver / d’exercer sa propre liberté (comme quand ils jouent), associée à l’effort de chercher, réfléchir (comme quand ils travaillent) ; bien conscients aussi de la fécondation réciproque entre « parler » et « penser » ; autrement dit de l’émergence de leur cogito, et de sa permanence dans le temps.

*******

Paroles d’enfants lors des bilans de juin 2017 — cette année scolaire, 10 classes ont bénéficié de 12 ateliers par classe, toujours au rythme d’un par quinzaine

« On a aimé poser des questions, réfléchir, dire pourquoi. »
MS-GS, école Taine

« Les ateliers philo, c’est pour réfléchir, pour penser, pour parler, pour apprendre des mots. »
GS, école Chopin

« En philo, on lit une histoire et on en parle... On réfléchit sur les mots.
— Ça m’a plu de connaître de plus en plus d’histoires...de parler ensemble...de se donner des idées. »
CP, école Paul Fort

« On peut donner notre avis... On peut dire ce qu’on veut.
- Avant, on gardait les choses pour soi et là, on peut les dire.
- Parler, ça fait du bien, c’est comme si on se délivrait. »
CE1, école Taine

« On a pu s’exprimer, et on a appris des choses.
- Les ateliers philo, ça nous apprend aussi à mieux connaître les autres. »
CE2, école Taine

« L’histoire, la fable, faisait passer des messages.
- C’est parfois difficile de définir, mais on a appris à s’exprimer, à s’expliquer tous ensemble.
- Les ateliers philo, ça nous a permis de mieux comprendre la vie. »
CE2-CM1, école Paul Fort

« Les ateliers philo, ça nous a ouvert l’esprit. »
CM1, école Bossuet

« Quand on philosophe, on réfléchit, aussi sur le sens des mots.
- On apprend de nouvelles choses par les idées des autres... Quand les autres ne sont pas d’accord, ça nous fait nous interroger, chercher.
- Être un sage, ce n’est pas savoir tout sur tout, c’est savoir des choses rares sur les mystères de la vie.
- ...Et savoir les transmettre. »
CM2, école Toulouse Lautrec

Navigation

AgendaTous les événements

octobre 2018 :

Rien pour ce mois

septembre 2018 | novembre 2018